Progression du volume 13: Appel de textes pour le premier numéro

Le comité organisateur de la Revue d’histoire de l’Université de Sherbrooke (RHUS) lance un appel de textes pour le premier numéro du volume 13, qui sera publié au printemps 2022.

La Revue d’histoire de l’Université de Sherbrooke a pour objectif de permettre aux personnes étudiantes en histoire de faire valoir leurs connaissances et ainsi de partager le fruit de leurs recherches avec la communauté historienne à travers la francophonie. Pour ce nouveau numéro, la thématique choisie est celle de Traverser l’espace, traverser le temps.

« La grande hantise qui a obsédé le XIXe siècle a été, on le sait, l’histoire [...] L’époque actuelle serait peut-être plutôt l’époque de l’espace » (Foucault, 1984, p.46). Michel Foucault annonce déjà, dans une conférence prononcée en 1967, le tournant spatial qui allait déferler sur les sciences humaines dans les années 1980 et 1990. La première phase du tournant est celle de l’espace défini et étudié comme une entité dépendante des éléments et des processus grâce auxquels elle est bâtie et observée, donc à la construction et à la représentation de l’espace. La deuxième phase utilise plutôt la microhistoire pour analyser les relations entre les individus et leur environnement ainsi que leur espace. Finalement, la troisième phase s’intéresse au vécu des personnes et à leurs émotions en lien avec l’espace. Le tournant spatial a ainsi mis l’espace de l’avant comme facteur actif de l’histoire, ayant une influence sur son déroulement.

Une quarantaine d'années plus tard, il est possible de se questionner sur l’évolution et la pertinence des travaux en histoire spatiale. Est-ce que ce cadre d’analyse est toujours d’actualité, ou constitue-t-il plutôt une tendance essoufflée? Qu’est-ce que l’approche spatiale permet d’analyser que d’autres approches ne permettent pas? Comment s’articule la recherche des jeunes chercheur.se.s en histoire spatiale aujourd’hui? C’est le questionnement auquel ce numéro tente de répondre. Ainsi, les jeunes chercheur.se.s sont appelés à réfléchir sur cette thématique, que ce soit à travers un article, un essai ou un bilan historiographique.  

Voici une liste non-exhaustive de thématiques :

  • Représentations et cartographie;
  • Spatialité et sociabilités;
  • Espace comme lieu de pouvoir et de contre-pouvoir;
  • Espace comme lieu de mémoire;
  • Quotidien et spatialité;
  • Migrations;
  • Lieux de luttes;
  • Lieux de coercition;
  • Économie et spatialité;
  • Espaces ruraux et espaces urbains;
  • Espaces coloniaux.

La date limite pour soumettre un résumé de 300 mots est le mercredi 1er décembre 2021. Le résumé doit présenter l’objet du texte, la thèse ou le fil conducteur, ainsi que les principaux faits saillants. Les articles scientifiques doivent traiter de la thématique proposée et ils seront soumis à une évaluation par les pairs. La publication est prévue pour le printemps 2022. Les bilans historiographiques, les notes de recherche, les essais et les compte-rendus peuvent aborder le sujet de votre choix. Les textes soumis doivent être écrits en français et être inédits.

Pour soumettre un article ou joindre la direction éditoriale, envoyez à rhus@historiamati.ca

Comité organisateur (2021-2022)
Coordonnatrice : Catherine Lampron
Gestion du site internet : Joshua Vachon.
Responsable aux communications : David Bouchard.
Responsable à l’édition : Sonia Blouin
Responsable des évaluations : Alexandra Vouligny
Bénévoles: Thomas Vennes, Henri Dion et William Laguë

Nous joindre
Revue d’Histoire de l’Université de Sherbrooke
Faculté des lettres et sciences humaines, Département d’histoire
2500, boulevard de l’Université de Sherbrooke (Québec), J1K 2R1
Canada

rhus@historiamati.ca

L’article est un texte construit autour d’une problématique interrogeant des sources.

Il doit être divisé ainsi :

Introduction

  • Contenir une présentation de l’objet d’étude.
  • La problématique et les hypothèses doivent être clairement définies.
  • Les sources sélectionnées doivent être accompagnées d’une justification.
  • Un survol historiographique est également demandé.

Développement

  • Analyse des sources est nécessaire.
  • Réflexion clairement exposée et bien référencée.
  • Argumentation pertinente et efficace.

Conclusion

  • Retour sur la problématique.
  • Intérêts et apports de la recherche.

Le bilan fait état de la littérature scientifique sur une problématique ou thématique donnée. 

Il doit comprendre :

  • Un objet d’étude clairement défini.
  • Une approche problématisée par rapport au sujet d’étude.
  • Un tour d’horizon historiographique exhaustif : les références doivent être maîtrisées, nombreuses et variées.
  • Les articles et les bilans historiographiques doivent être accompagnés d’un résumé d’une centaine de mots, en français ou en anglais, et d’une liste de mots clés.

La note de recherche a pour objectif de présenter à la communauté scientifique vos recherches en cours.

Elle doit contenir :

  • Un objet d’étude circonscrit.
  • Une problématique claire incluant les hypothèses, les sources prévues ainsi que leur justification.
  • Le choix de la méthode et la démarche envisagée.
  • Les résultats attendus.

L’essai consiste en un texte dont l’argumentation peut être construite à partir des travaux d’autres auteurs. À l’inverse de l’article, sa chaîne argumentaire ne repose pas entièrement (ou majoritairement) sur l’analyse de sources.

Il doit contenir :

Introduction

  • Présentation de l’objet d’étude.
  • Problématique.
  • Une ou des hypothèses clairement définies.
  • Survol historiographique ou un bref état des connaissances.

Développement

  • Réflexion clairement exposée et bien référencée.
  • Argumentation pertinente et efficace.

Conclusion

  • Retour sur la problématique.
  • Positionnement dans l’historiographie.

Le compte rendu n’est pas un résumé d’ouvrage, c’est la restitution critique d’une lecture.

Il doit respecter les conditions suivantes :

  • Ouvrage récent (moins de cinq ans).
  • Situer l’ouvrage dans un courant historiographique.
  • Analyse critique de la méthode et de l’approche de l’auteur.
  • Mention des sources analysées.
  • Intérêt et originalité de la recherche.